AX - L'école Polytechnique Alumni
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Rémi Dangla (X2005), docteur et co-fondateur de Stilla Technologies

Alumni Entrepreneurs

-

28/10/2019

Stilla Technologies est une entreprise de biotechnologies, créée en 2013, dans le but de développer des systèmes d’analyse génétique de haute précision pour la recherche et le diagnostic médical.


Rémi Dangla (X2005), son co-fondateur, nous raconte comment son projet de thèse est devenu une entreprise qui a révolutionné le domaine de la biologie moléculaire et de la génétique.

Découvrez son interview !


Qu'est-ce que Stilla Technologies ?

Stilla est une entreprise de biotechnologies, basée à Villejuif (94), que j’ai co-fondée fin 2013 dans le but de développer des systèmes d’analyse génétique de haute précision pour la recherche et le diagnostic médical. Stilla compte aujourd’hui près de 100 collaborateurs répartis sur 2 continents (Europe & États-Unis), réunissant ainsi différents corps de métiers tels que des ingénieurs, des biologistes, des développeurs mais aussi de plus en plus de commerciaux puisque nous commercialisons nos produits depuis 2016.

En effet, nous fournissons un système d’analyse génétique de haute précision appelé le Naica™ System destiné pour l’heure à tous les laboratoires de recherche en biologie moléculaire et génétique.


Quand et comment a commencé ton projet d'entrepreneuriat ?

Ça a commencé à l’été 2011, j’étais alors en deuxième année de thèse au Laboratoire d'hydrodynamique (LadHyX) de l’École Polytechnique. Je faisais une thèse en microfluidique et je m’éclatais à faire de la recherche assez fondamentale : des manips de coin de table pour observer le comportement surprenant de gouttes en écoulement dans de petits tuyaux de diverses géométries et des modèles pour expliquer tout ça. J’avançais, les manips étaient jolies, les modèles assez élégants. Mais j’ai toujours eu un intérêt pour les applications pratiques de mes recherches. Et à partir de 2011, avec mon directeur de thèse Charles Baroud, nous avons commencé à réfléchir à la question d’après : « A quoi ça peut bien servir nos petits outils microfluidiques ? »

La microfluidique a toujours eu un lien fort avec l’applicatif, surtout dans le domaine de la chimie et de la bio-chimie car la microfluidique permet de miniaturiser les réacteurs chimiques et de faire des milliers et des milliers de réactions différentes en parallèle, très rapidement. C’est comme ça que, bien qu’étant physicien/mécanicien des fluides, j’en suis venu à m’intéresser aux techniques d’analyses génétiques.

J’ai fini par entendre parler de la PCR digitale, un procédé d’analyse génétique qui permet de détecter et compter de manière très fiable chaque molécule d’ADN présent dans un échantillon. Un procédé très élégant conceptuellement mais surtout avec énormément d’applications à fort potentiel, comme l’optimisation des traitements contre le cancer par exemple. Et je me suis tout de suite rendu compte que j’avais entre les mains des outils microfluidiques hyper adaptés à sa mise en œuvre simple, rapide et automatisée.

Début 2012, ma décision était prise. J’ai pris les rênes du projet de valorisation avec la ferme intention d’amener mes innovations jusqu’au marché et jusqu’aux applications cliniques.

Avec le recul, en 2012, je partais certes avec une techno microfluidique innovante et bien maîtrisée, mais avec une page blanche pour ce qui est du produit, du marché, des clients. Je n’avais jamais fait de biologie ni d’analyse génétique de ma vie. Le projet a commencé par mûrir au laboratoire avant la création de Stilla Technologies en 2013, avec alors un prototype du Naica System, notre système de PCR digitale innovant.

Aujourd’hui, et huit ans plus tard donc, nous avons coché la case « de l’innovation au marché ». On vend nos systèmes d’analyse génétiques à des laboratoires de recherche publics et privés à travers le monde. Pour les applications cliniques, pas encore complètement mais c’est en très bonne voie !


Qu'est-ce que Naica™ System ? En quoi ce système est-il révolutionnaire ?

Le Naica System est un instrument d’analyse génétique de haute précision basée sur la méthode de PCR digitale. Cette technique permet la détection et la quantification de molécules d’ADN ciblées avec une précision « à la molécule près ». Le concept est simple. Initialement en biologie, on part toujours d’échantillons au contenu génétique très riche et complexe. Pour faire une analyse par PCR digitale, on commence par fractionner l’échantillon initial en dizaine de milliers de gouttelettes. Chaque gouttelette est une sous-partie beaucoup plus simple de l’échantillon initial. On réalise ensuite une réaction chimique appelée PCR qui va en quelque sorte colorer chaque gouttelette en fonction de son contenu génétique. En bleu s’il y a de l’ADN sain, en rouge s’il y a de l’ADN provenant d’une tumeur par exemple. Il ne reste plus qu’à compter le nombre de partitions bleu et rouge pour compter le nombre de molécules de chaque sorte.

Chez Stilla, nous n’avons pas inventé la PCR digitale dont le concept est apparu dès la fin du siècle dernier. Mais nous avons réussi le tour de force d’intégrer tout ce procédé dans un consommable à bas coût et dans un procédé très simple, permettant son adoption dans tous les laboratoires de biologie moléculaire du monde. Nous sommes également les premiers et toujours les seuls à offrir la possibilité d’analyser 3 cibles en parallèle au sein d’une même réaction.

Parlons aussi des diverses applications. Même si l’oncologie et le suivi des patients est une application phare, d’autres utilisations sont possibles dans les maladies infectieuses (résistance bactérienne, VIH, etc.), l’analyse environnementale (OGM, eau, etc…), le diagnostic prénatal et j’en passe.

Naica™ SystemNaica™ System


Qu’est-ce que tes études à Polytechnique ont apporté à ton parcours d'entrepreneur ?

Première précision d’importance : j’ai fait mon parcours à Polytechnique avant que soient créées les formations en entrepreneuriat. Avant que l’entrepreneuriat technologique ait la côte à l’X. Je suis X2005, ce qui veut dire que quand j’arrive sur le plateau en 2006, la 4A phare, c’est le Master Finance d’El Karoui.

À l’X donc, j’ai fait des sciences la journée, que des sciences (ou presque). Mais l’enseignement très généraliste m’a permis de relever les très nombreux challenges techniques qu’il a fallu surmonter pour développer le Naica System. Il a fallu faire de la méca, des maths, des stats, de la thermique, de la chimie, du code, etc… Je n’ai pas fait grand-chose moi-même mais j’avais les bases suffisantes partout pour coordonner l’équipe R&D d’experts pluridisciplinaires qui ont fait le gros du boulot. C’est un atout majeur pour mener un projet complexe comme le nôtre !

À l’X aussi, mais la nuit surtout, je pense que j’ai développé un certain esprit entrepreneurial en m’impliquant au Styx et à la Khômiss entre autres. Chaque gros évènement se gère en petite équipe, en totale autonomie, avec les moyens du bord et avec des deadlines stricts. Pour un résultat toujours exceptionnel au regard des moyens financiers et humains impliqués. Au départ, monter sa boîte, c’est un peu le même état d’esprit : un commando de quelques collaborateurs embarqués vers un objectif qui dépasse largement les moyens du moment.


Quel est la situation actuelle de Stilla Technologies ?

Aujourd’hui, Stilla a bien grandi. Nous allons souffler notre sixième bougie en septembre. Le commando de 5 fondateurs est devenu une équipe qui approche les 100 collaborateurs, répartis sur 2 continents. Nous avons réalisé une levée de fonds importante de 16 M€ fin 2018 faisant entrer des investisseurs spécialisés dans l’industrie des Life Sciences : Illumina Ventures, LBO France, Kurma Partners, IdInvest et BNPP Développement. Nous avons des produits à succès sur le marché, entre les mains de chercheurs et médecins repartis dans le monde entier.

Je dirais donc que nous avons passé la période initiale de création, les années des « premières » : première PCR digitale, première levée de fonds, premier client, premiers millions d’euros de CA. L’enjeu aujourd’hui, c’est le développement, le « scale-up ». Nous avons un marché à plusieurs centaines de millions d’euros face à nous. Pour le saisir, il faut grandir et grandir très vite. Tout en structurant, dérisquant, stabilisant. C’est le défi de l’hyper croissance, un challenge que je souhaite à tout entrepreneur d’avoir à affronter un jour !


Les projets pour l'avenir ?

Malgré six ans déjà, Stilla n’en est qu’à ces débuts !

Le gros projet à moyen terme, c’est l’ouverture des applications cliniques du Naica System. L’impact potentiel de la PCR digitale sur la santé et la prise en charge des patients est ce qui au départ m’a attiré vers cette application. Cet objectif est aujourd’hui à portée de main et j’espère que nous aurons les moyens pour arriver à développer l’entreprise en ce sens rapidement. Une nouvelle levée de fonds se profile, affaire à suivre !


Un conseil aux élèves qui souhaitent devenir entrepreneurs ?

Scrutez les interfaces, c’est là que naissent les innovations de rupture et que se crée la richesse !

Tous les succès de Stilla sont nés aux interfaces, là où se frottent deux mondes peu ou rarement connectés : la microfluidique et la génétique ; l’UI/UX et la biologie moléculaire ; les sciences dures et l’entrepreneuriat ; la startup et le commerce international…


En savoir plus sur Stilla Technologies

590 vues Visites

2 J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Alumni Entrepreneurs

Sébastien Payen (X98), co-fondateur de "Fruition Sciences"

LD

Lisliere Dantas

16 septembre

3

Alumni Entrepreneurs

Interview avec Raphaël Michel (X98), cofondateur d’Onera Health

LD

Lisliere Dantas

14 août

2

Nominations

Nominations

AM

Anne Maginot

15 novembre

1